Qui sommes nous ?

Le Centre Socioculturel d’Étain et sa Région est une association loi 1901 à but non lucratif.
Nous menons avec la population des projets sur l'enfance, la jeunesse, la parentalité, la famille, l'insertion, les loisirs, la formation,...
Nous accueillons l'ensemble de la population, sans distinction d'âge, d'origine ou de catégorie socioprofessionnelle.

Avec 600 000 € de budget annuel, nous sommes un petit centre social à l'échelle national.
Cependant, annuellement ce sont environ 2 000 personnes différentes qui fréquentent chaque année la diversité de nos actions, services, projets, ....

Tous les 3 ou 4 ans, nous rédigeons un projet associatif (ou contrat de projet), qui, à partir d'un diagnostic de territoire, définit nos priorités et nos axes de travail.
Pour 2012-2015, voici notre guide: Contrat de projet 2012-2015 Etain et sa Région.pdf

Afin de mieux nous connaitre, voici quelques pages qui présentent le conseil d'administration, les commissions, l'équipe professionnelle.





Nous entendons être un foyer d’initiatives porté par des habitants associés appuyés par des professionnels, capables de définir et de mettre en œuvre un projet de développement social pour l’ensemble de la population d’un territoire

Nos valeurs de référence
Se plaçant dans le mouvement de l’éducation populaire, les Centres sociaux et socio-culturels fédérés réfèrent leur action et leur expression publique à trois valeurs fondatrices : la dignité humaine, la solidarité et la démocratie.

la dignité humaine
Reconnaître la dignité et la liberté de tout homme et de toute femme est l’attitude première des acteurs des Centres sociaux et socio-culturels.
L’accueil, l’écoute et le respect de chacun rend possible le dialogue personnalisé.
Le regard porté sur les autres se garde des préjugés moraux et culturels.
La reconnaissance laïque de la pluralité des croyances évite le renvoi de chacun à sa conscience individuelle ou au repli identitaire.
L’attention donnée aux qualités et aspirations de l’autre ouvre les chemins de la convivialité, des progrès personnels et des coopérations réciproques.

la solidarité
Considérer les hommes et les femmes comme solidaires, c’est à dire comme étant capables de vivre ensemble en société est une conviction constante des Centres sociaux et socio-culturels depuis leurs origines.

La progression de l’individualisme et la persistance de contradictions sociales n’empêchent pas les Centres sociaux et socio-culturels de penser que les hommes et les femmes se construisent comme personnes au travers de leurs rapports aux autres.
Les individus deviennent des acteurs solidaires lorsqu’ils s’engagent dans des rapports sociaux qu’ils contribuent à constituer, tels que les liens familiaux, les relations de voisinage, les convivialités, les solidarités de groupe, les rencontres interculturelles, les participations associatives, les rapports de travail, les engagements citoyens...
Échanger des savoir-faire, entrer dans des réseaux d’entraide, soutenir l’insertion sociale et économique de chacun, défendre les droits des personnes à vivre en société, solidarisent les individus.

la démocratie
Opter pour la démocratie, c’est, pour les Centres sociaux et socio-culturels, vouloir une société ouverte au débat et au partage du pouvoir.

Les Centres sociaux et socio-culturels entendent établir, et au besoin conquérir, avec et pour les habitants d’un quartier, d’une ville, d’une agglomération ou d’un pays, des espaces de discussion et de participation à des prises de décision concernant leur vie quotidienne et celle de la collectivité.
Opter pour la démocratie c’est aussi s’engager concrètement dans des actions collectives, mêmes modestes, dont les finalités, les modalités et les résultats peuvent être débattus.
La démocratie participative, en proposant, en agissant, en contestant, est nécessaire à la vie politique locale. La force de la démocratie locale c’est l’engagement civique des citoyens.

Nos façons d’agir


L’action des Centres sociaux et socio-culturels s’enracine dans l’expérience vécue des habitants. Elle associe la sensibilité et la rationalité des acteurs. Elle trouve une condition de son élaboration et de sa conduite dans la convivialité créée par le centre social.
Ċ
Ludovic LEPINE,
24 sept. 2012 à 06:14
Comments